Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Proust rock, Erik Satie, un texte sensuel

Publié le 25 Février 2013 par laurence grenier

Très belle soirée chez moi samedi soir, autour de James à la guitare rock, et un nouvel invité, Hubert, qui nous joua un petit air de Satie, sur un clavier branché à mon ordinateur.... Isa, pour sa part, me rappela qu'elle était toujours à la recherche...

Lire la suite

11ème madeleine: 5ème et dernière, François le Champi

Publié le 10 Février 2013 par laurence grenier

Car tous ceux qui, n'ayant pas le sens artistique, c'est-à-dire la soumission à la réalité intérieure, peuvent être pourvus de la faculté de raisonner à perte de vue sur l'art, pour peu qu'ils soient par surcroît diplomates ou financiers, mêlés aux «...

Lire la suite

11ème madeleine: 4ème d'une série finale: bruit d'une conduite d'eau; sound of water-pipe

Publié le 10 Février 2013 par laurence grenier

Ainsi jadis, par exemple, le jour où je devais aller pour la première fois chez la princesse de Guermantes, de la cour ensoleillée de notre maison de Paris j'avais paresseusement regardé, à mon choix, tantôt la place de l'Église à Combray, ou la plage...

Lire la suite

11ème madeleine: 2ème, 3ème d'une série finale: cuiller contre assiette, serviette raide; spoon against the plate, starchy napkin

Publié le 10 Février 2013 par laurence grenier

Mais arrivé au premier étage, un maître d'hôtel me demanda d'entrer un instant dans un petit salon-bibliothèque attenant au buffet, jusqu'à ce que le morceau qu'on jouait fût achevé, la princesse ayant défendu qu'on ouvrît les portes pendant son exécution....

Lire la suite

11ème madeleine: 1ère d'une série finale: pavés inégaux; a final series of madeleines

Publié le 9 Février 2013 par laurence grenier

En roulant les tristes pensées que je disais il y a un instant j'étais entré dans la cour de l'hôtel de Guermantes, et dans ma distraction je n'avais pas vu une voiture qui s'avançait ; au cri du wattman je n'eus que le temps de me ranger vivement de...

Lire la suite

madeleine 10 bis, non citée par Shattuck

Publié le 8 Février 2013 par laurence grenier

Françoise venait allumer le feu et pour le faire prendre y jetait quelques brindilles, dont l’odeur, oubliée pendant tout l’été, décrivait autour de la cheminée un cercle magique dans lequel, m’apercevant moi-même en train de lire tantôt à Combray, tantôt...

Lire la suite

10ème madeleine: en train vers Paris; railway-journey back to Paris

Publié le 5 Février 2013 par laurence grenier

La nouvelle maison de santé dans laquelle je me retirai alors ne me guérit pas plus que la première ; et un long temps s'écoula avant que je la quittasse. Durant le trajet en chemin de fer que je fis pour rentrer à Paris, la pensée de mon absence de dons...

Lire la suite

Petit intermède entre 2 madeleines: au sujet de l'amour et la jalousie

Publié le 3 Février 2013 par laurence grenier

En recherchant la 9ème madeleine, associée au septuor de Vinteuil et dont je n'ai pas tout cité, un passage absolument époustouflant de finesse et vérité (rien que pour cela je me demande comment on peut ne pas être "proustien"). Et j'écris ça en écoutant...

Lire la suite

9ème madeleine: le septuor de Vinteuil: septet by Vinteuil

Publié le 3 Février 2013 par laurence grenier

Le concert commença, je ne connaissais pas ce qu'on jouait, je me trouvais en pays inconnu. Où le situer ? Dans l'oeuvre de quel auteur étais-je ? J'aurais bien voulu le savoir et, n'ayant près de moi personne à qui le demander, j'aurais bien voulu être...

Lire la suite

8ème madeleine: Bouleversement de toute ma personne; disruption of my entire being

Publié le 2 Février 2013 par laurence grenier

Bouleversement de toute ma personne. Dès la première nuit, comme je souffrais d'une crise de fatigue cardiaque, tâchant de dompter ma souffrance, je me baissai avec lenteur et prudence pour me déchausser. Mais à peine eus-je touché le premier bouton de...

Lire la suite
1 2 > >>