Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Proust rock concert: KIMBERLY

Publié le 9 Octobre 2014 par proust pour tous

Proust rock concert: KIMBERLY

James et Alex

Ce soir c'est le grand jour, mon fils James donne son premier concert, avec son groupe de rock KIMBERLY, et si pour lui c'est un jour important, pour moi c'est le fruit d'années passées à assister à toutes les répétitions de l'orchestre de jeunes du Connecticut où il était premier violon alto, à l'emmener à ses leçons, à le voir piquer des colères quand il n'arrivait pas à jouer certains airs du premier coup (mais il reprenait toujours son violon, en pleurant de rage), à supporter des disputes épiques avec son frère lorsqu'ils essayaient de faire de la musique ensemble (James à la guitare, Alex à la basse...): plus de 10 ans de violon alto, pour se jeter sur la guitare électrique! Mais tant pis, quel que soit l'avenir de sa carrière rockeuse, il aura été en public au moins une fois, et c'est ce soir, à LA CANTINE DE BELLEVILLE, 108 bd de Belleville, Paris 20 ème. J'y serai et ce qui est étonnant ça ne le gêne pas, il voulait même me faire porter un T shirt, pas un marcel, avec l'inscription "THE MOM". Je suis un peu comme le père de Proust qui avait toujours pensé que son fils entrerait à l'Académie, et moi j'ai toujours pensé que James deviendrait rock star, surtout depuis que Michel Houellebecq avait écrit que c'était le plus beau métier du monde (à cause du pouvoir de séduction sur les groupies)....

Mon père, me voyant déjà académicien dans quelques années, respirait une satisfaction que M. de Norpois porta à son comble quand, après un instant d'hésitation pendant lequel il sembla calculer les conséquences de son acte, il me dit, en me tendant sa carte : « Allez donc le voir de ma part, il pourra vous donner d'utiles conseils », me causant par ces mots une agitation aussi pénible que s'il m'avait annoncé qu'on m'embarquait le lendemain comme mousse à bord d'un voilier. A l'ombre des jeunes filles en fleurs

Tonight is the night James is on stage for the first time with his rock band KIMBERLY , and for me it is the result of years of following James at his rehearsals, at a time when he was first viola in the Connecticut youth orchestra, when I was driving him to Greenwich for viola lessons, listening to his rages when he could not play a tune at his first try, later when I had to endure his epic disputes with his brother Alex (James guitar, Alex bass): more than 10 years on his viola.... Whatever his future may be as a rock musician, he will be seen tonight at LA CANTINE DE BELLEVILLE, 108 bd de Belleville, Paris 20ème, and I'll be there (he considered making me wear a tshirt with "THE MOM" on it). I feel like Proust' father who thought that his son could become a recognised great writer.

My father, seeing me already, in a few years’ time, an Academician, was tasting a contentment which M. de Norpois raised to the supreme pitch when, after a momentary hesitation in which he appeared to be calculating the possible consequences of so rash an act, he handed me his card and said: “Why not go and see him yourself? Tell him I sent you. He may be able to give you some good advice,” plunging me by his words into as painful a state of anxiety as if he had told me that, next morning, I was to embark as cabin-boy on board a sailing ship, and to go round the world. Within a Budding Grove
Commenter cet article