Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Cherche Proustiens; Looking for Proustians

Publié le 25 Mai 2014 par proust pour tous

Cherche Proustiens; Looking for Proustians

Pour mon 1er spectacle, le vendredi 4 juillet, à 20h, dans l'ancienne mairie de Sceaux:

Proustpourtous présente:

Les proustiens et les jours

Causerie sur scène, entre proustiens, illustrée par la lecture d'extraits d' A la recherche du temps perdu

Retenez la date, si vous voulez assister à cette première:

- en spectateurs

- en participants actifs: dans ce cas prenez contact avec moi, que nous nous rencontrions, au minimum par téléphone

- en participants passifs: pendant la lecture des passages préférés choisis par des proustiens, projection de portraits de proustiens de tous bords, avec leur nom (s'ils le désirent, seulement leur prénom), le pays et la ville où ils habitent, leur activité à l'époque de la découverte, l'âge auquel ils sont devenus proustiens: dans mon cas Laurence Grenier, Sceaux, France, pharmacienne, 50 ans. Il me faut aussi leur citation favorite de Proust

- les discussions dureront 15mn /sujet, entrecoupées de la projection des images et la lecture des extraits. Sujets retenus: 1/ quand et comment êtes-vous devenus proustiens; 2/ Proust dans votre vie actuelle 3/ votre passage préféré 4/ la phrase proustienne, son style, son impact... et peut-être débattre en quoi le narrateur vous a donné les instruments d'optique pour regarder en vous-mêmes; vous pourrez aussi y aller de votre citation par cœur.

Cette causerie sera donc semi-improvisée. Et cette représentation nous servira de galop d'essai... Si vous êtes timide mais voulez participer, n'hésitez pas, vous connaissez bien le sujet et c'est de passion qu'il s'agira, pas d'érudition.

Mon plaisir s'accrut encore quand je commençai à distinguer derrière ce rideau baissé des bruits confus comme on en entend sous la coquille d'un oeuf quand le poussin va sortir, qui bientôt grandirent, et tout à coup, de ce monde impénétrable à notre regard, mais qui nous voyait du sien, s'adressèrent indubitablement à nous sous la forme impérieuse de trois coups aussi émouvants que des signaux venus de la planète Mars. A l'ombre des jeunes filles en fleurs

For my first show, on Friday, July 4th, at 8pm in Sceaux (near Paris):

Proustpourtous presents:

Les proustiens et les jours

A discussion between Proustians on stage, interrupted by a projection of images made of Proustians' portraits, while their favorite quotations will be read by an excellent actress

If you want to be part of this portraits' gallery, please send me a photograph, with your name (or first name only if you wish), your home town and country, your activity at the time of discovery, and your age then. Plus your favorite quotation(s).

If you know a Proustian, could you let her (him) know about that project?

My pleasure increased further when I began to distinguish behind the said lowered curtain such confused rappings as one hears through the shell of an egg before the chicken emerges, sounds which speedily grew louder and suddenly, from that world which, impenetrable by our eyes, yet scrutinised us with its own, addressed themselves, and to us indubitably, in the imperious form of three consecutive hammer-blows as moving as any signals from the planet Mars. Within a Budding Grove
Commenter cet article

Marcelita Swann 01/07/2014 17:05

Laurence~
You will be my thoughts on the 4th. Best Wishes on a successful day.
Proust for All!