Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

DES GENS AGRÉABLES

Publié le 8 Mai 2020 par proust pour tous

Il y a des mots dans la Recherche que j'aime particulièrement, car ils sont tombés en désuétude alors qu'ils ne le méritaient pas (ex: raout (et non Raoult), ou "de première force") et aujourd'hui, alors que nous nous préparons à socialiser autrement que par l'informatique, j'attends de revoir des gens les plus importants pour une vie de salon, une vie que j'ai toujours aimée: LES GENS AGREABLES. C'est-à-dire des gens bien élevés (assez), souriants (très), aimables, intéressants et si possible intelligents et drôles.

 

Et sans doute ne les eût-elle pas crus, si elle n’avait remarqué qu’ils ne pouvaient jamais arriver à me faire venir quand ils le voulaient, donc que je ne tenais pas au monde, ce qui semblait à la duchesse le signe qu’un étranger faisait partie des «gens agréables».

Le côté de Guermantes (II)

 

 

 

 

 

« salon » alors qu’est ce que c’était qu’un « salon » ? La stupéfaction  me jetèrent ces paroles n’était pas plus grande que celle que je causai à Mme de Guermantes en lui disant que j’aimais bien aller chez Mme de Montmorency. Oriane la trouvait une vieille crétine. « Encore moi, disait-elle, j’y suis forcée, c’est ma tante ; mais vous ! Elle ne sait même pas attirer les gens agréables. »   Sodome et Gomorrhe

 

 

 

 

 

Commenter cet article