Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

Le Temps qui passe; spending Time; dimanche prochain sous mon arbre

Publié le 28 Août 2013 par proust pour tous

Dimanche prochain 1er dimanche du mois (de septembre) je serai sous mon arbre dans le square de l'avenue de l'Observatoire, en face du Luxembourg et de la faculté de pharmacie à 17h. J'évoquerai la leçon n°6: incorporer le temps, en citant aussi d'autres auteurs que Proust.

J’éprouvais un sentiment de fatigue profonde à sentir que tout ce temps si long non seulement avait sans une interruption été vécu, pensé,
sécrété par moi, qu’il était ma vie, qu’il était moi-même, mais encore que j’avais à toute minute à le maintenir attaché à moi, qu’il me supportait, que j’étais juché à son sommet vertigineux, que je ne pouvais me mouvoir sans le déplacer avec moi.

La date à laquelle j’entendais le bruit de la sonnette du jardin de Combray, si distant et
pourtant intérieur, était un point de repère dans cette dimension énorme que je ne savais pas avoir. J’avais le vertige de voir au-dessous de moi et en moi pourtant, comme si j’avais des lieues de hauteur, tant d’années.

Le Temps retrouvé

Next Sunday at 5pm, I'll be under my tree, near the Luxembourg gardens, in front of the pharmacy school. I'll speak of Time? quoting some authors beside Proust.

I had a feeling of intense fatigue when I realised that all this span of time had not only been lived, thought, secreted by me uninterruptedly, that it was my life, that it was myself, but more still because I had at every moment to keep it attached to myself, that it bore me up, that I was poised on its dizzy summit, that I could not move without taking it with me.

The day on which I heard the distant, far-away sound of the bell in the Combray garden was a land-mark in that enormous dimension which I did not know I possessed. I was giddy at seeing so many years below and in me as though I were leagues high.

Time Regained

Commenter cet article