Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

Ptroustpourtous: on se retrouve au Parc de Sceaux le lundi de Pâques

Publié le 5 Avril 2012 par laurence grenier

Lundi  de Pâques (9 avril 2012) à 17 h , au Parc de Sceaux:  Proust cite le Bal de Sceaux de Balzac, La Fontaine, les contes des Mille et une nuits, Saint-Simon.... il vous donne le désir d'être cultivé. Je vous le prouverai, venez avec les extraits classiques qui vous ont bercés, je vous lirai ce que Marcel Proust en dit dans A la recherche du temps perdu.

On (je) parlera à partir de17h30h. on pourra aussi apporter de quoi pique-niquer.

Si un temps décevant s'installe, nous finirons la sortie chez Roujoublan, 10 rue des Ecoles, tout près où l'on pourra boire des vins naturels excellents et manger de la charcuterie de même qualité.

 

Pour se retrouver: entrée du "Petit château", 9 rue du Dr Berger ( quand on regarde le portail de l'église de Sceaux, c'est tout de suite à  droite).

Aussitôt entrés dans le parc vous verrez une pièce d'eau. Nous y serons (voir photos)

 

rue du Dr Berger adresse de l'entrée: 9 rue du Dr Berger

 

entree petit chateau l'entrée (petit chateau) prendre tout de suite à droite, vous verrez la pièce d'eau.

 

parc de sceaux horizontal la pièce d'eau près de laquelle nous nous retrouverons

 

petit chateau vue d'un autre angle

 

perspective grandioas vue de notre coin sur le grand canal

 

Si vous êtes perdu, appelez-moi au 06 82 75 07 26

 

 


Commenter cet article
F
<br /> Chère Madame, le Monde.fr se fait l'écho de votre passion pour Proust. Article joliment tourné. De tout cœur avec vous. La découverte de Proust a été pour moi également une révélation, un<br /> bouleversement. La mélodie complexe de Proust rend heureux. C'est comme un flash amoureux. Quand je lis La Recherche, je ris, je tremble, je soupire, je pleure, je vis. Plusieurs fois aussi, j'ai<br /> lu quelques passges à des amis mais je n'ai pas votre convistion ni votre ténacité. Enfin, je vous acompagne en pensée.<br />
Répondre