Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

proustPOURtous: se faire une opinion politique; make up your political mind

Publié le 1 Mai 2012 par laurence grenier

En cette période électorale, je me demande pour quelles raisons souvent irrationnelles on est de droite ou de gauche?

 

cet interlocuteur qui, à la faveur du brouillard, était comme un compagnon de voyage rencontré dans quelque plage située aux confins du monde, battue des vents ou ensevelie dans les brumes. «Ce n’est pas tout de se perdre, mais c’est qu’on ne se retrouve pas.» La justesse de cette pensée frappa le patron parce qu’il l’avait déjà entendu exprimer plusieurs fois ce soir.

En effet, il avait l’habitude de comparer toujours ce qu’il entendait ou lisait à un certain texte déjà connu et sentait s’éveiller son admiration s’il ne voyait pas de différences. Cet état d’esprit n’est pas négligeable car, appliqué aux conversations politiques, à la lecture des journaux, il forme l’opinion publique, et par là rend possibles les plus grands événements. Beaucoup de patrons de cafés allemands admirant seulement leur consommateur ou leur journal, quand ils disaient que la France, l’Angleterre et la Russie «cherchaient» l’Allemagne, ont rendu possible, au moment d’Agadir, une guerre qui d’ailleurs n’a pas éclaté. Les historiens, s’ils n’ont pas eu tort de renoncer à expliquer les actes des peuples par la volonté des rois, doivent la remplacer par la psychologie de l’individu médiocre.

Le côté de Guermantes II, II

  http://www.editionsdelaspirale.com/product/Les-sagesses-de-Marcel-Proust

 

In this electoral period, I wonder why man is from the left or the right?

 

this stranger who, thanks to the fog, was in the position of a travelling companion whom one meets at some seaside place at the ends of the earth, scoured by all the winds of heaven or shrouded in mist: “Losing your way’s nothing; the trouble is, you can’t find it again.” The wisdom of this aphorism impressed the proprietor, for he had already heard it several times in the course of the evening.

He was, in fact, in the habit of always comparing what he heard or read with an already familiar canon, and felt his admiration aroused if he could detect no difference. This state of mind is by no means to be ignored, for, applied to political conversations, to the reading of newspapers, it forms public opinion and thereby makes possible the greatest events in history. An aggregation of German landlords, simply by being impressed by a customer or a newspaper when he or it said that France, England and Russia were ‘out to crush’ Germany, made war, at the time of Agadir, possible, even if no war occurred. Historians, if they have not been wrong to abandon the practice of attributing the actions of peoples to the will of kings, ought to substitute for the latter the psychology of the person of no importance.

The Guermantes Way, II,II

Commenter cet article