Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

proustpourtous: de la prononciation... about pronunciation

Publié le 9 Juin 2012 par laurence grenier

J'entends à la radio une pub assez ridicule où un personnage parle de la France appelée autrefois (il se met à le crier comme s'il regardait un match de foot): Gaule, mais qu'il prononce gol (comme dans Gogol), tout d'abord j'ai trouvé ça mauvais, et après réflexion je me suis dit: le publicitaire (je crois que c'était pour une marque de voitures) a lu Proust (circonstance atténuante entre toutes)

 

[le directeur du grand hôtel de Balbec]:

Et comme c’est léger, on pourrait vous faire frire une petite sole.» Je refusai le tout, mais fus surpris d’entendre le nom du poisson (la sole) être prononcé comme l’arbre le saule, par un homme qui avait dû en commander tant dans sa vie.

 

Sodome et Gomorrhe, II, I

 

 

 

[Balbec's hotel manager]:

“And as it’s quite light, they might fry you a little sole.” I declined everything, but was surprised to hear the name of the fish (sole) pronounced like that of the King of Israel, Saul, by a man who must have ordered so many in his life.

Cities of the Plain, II, I

Commenter cet article