Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

proust proust proust: Molière ou Proust?

Publié le 12 Mars 2011 par laurence grenier

Comme je lis un extrait de Molière dans le malade imaginaire, pour l'insérer dans mon livre Le scalpel et la plume, je pense à ce dialogue:

 

On entendait, dominant toutes les conversations, l’intarissable jacassement de M. de Charlus, lequel causait avec Son Excellence le duc de Sidonia, dont il venait de faire la connaissance. De profession à profession, on se devine, et de vice à vice aussi. M. de Charlus et M. de Sidonia avaient chacun immédiatement flairé celui de l’autre, et qui, pour tous les deux, était, dans le monde, d’être monologuistes, au point de ne pouvoir souffrir aucune interruption. Ayant jugé tout de suite que le mal était sans remède, comme dit un célèbre sonnet, ils avaient pris la détermination, non de se taire, mais de parler chacun sans s’occuper de ce que dirait l’autre. Cela avait réalisé ce bruit confus, produit dans les comédies de Molière par plusieurs personnes qui disent ensemble des choses différentes.

Sodome et Gomorrhe, II, I

 

One could hear, above all the din of conversation, the interminable chatter of M. de Charlus, talking to H. E. the Duke of Sidonia, whose acquaintance he had just made. Members of the same profession find one another out, and so it is with a common vice. M. de Charlus and M. de Sidonia had each of them immediately detected the other’s vice, which was in both cases that of soliloquising in society, to the extent of not being able to stand any interruption. Having decided at once that, in the words of a famous sonnet, there was ‘no help,’ they had made up their minds not to be silent but each to go on talking without any regard to what the other might say. This had resulted in the confused babble produced in Molière’s comedies by a number of people saying different things simultaneously.

Cities of the Plain II, I

Commenter cet article