Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

proust pour tous: une citation, a quotation

Publié le 20 Avril 2011 par laurence grenier

Je suis en train de travailler sur le projet ultime de ma vie de salons: rendre la conversation la plus intéressante possible. L'un des moyens est de la truffer de citations, mais pas trop.

I am working of the ultimate project: how to make a conversation more interesting. One of the most obvious mean is to quote classics, but not too often;

 

  "Malheureusement, reprit-il [, Charlus], je n'ai pas le don de faire refleurir ce qui a été une fois détruit. Ma sympathie pour vous est bien  morte. Rien ne peut la ressusciter. Je crois qu'il n'est pas indigne de moi de confesser que je le regrette. Je me sens toujours un peu comme le Booz de Victor Hugo:

"Je suis veuf, je suis seul, et sur moi le soir tombe."

Le côté de Guermantes, II,II

 

"Unfortunately", he went on [Charlus], "I have not the power to cause what has once been destroyed to blossom again. My affection for you is quite dead. Nothing can revive it. I believe that it is not unworthy of me to confess that I regret it. I always feel myself to be a little like Victor Hugo's Booz:

"I am widowed and alone, and the darkness gathers o'er me.""

The Guermantes way, chapter two, trad C.K. Scott Moncrieff


Commenter cet article