Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

l'amour des citations; loving to know classics by heart

Publié le 2 Novembre 2012 par laurence grenier

Je suis en train de travailler sur mes facultés d'apprentissage par coeur, et je contrôle maintenant parfaitement Le pont Mirabeau, d'Apollinaire (fastoche, je ne faisais qu'oublier une strophe, toujours la même):  vousensouvenezvous.over-blog.com link . Ma famille (plutôt mon père) avait aussi la manie des citations:

 

 

Peut-être parfois, quand, à l’imitation des princes persans qui, au dire du Livre d’Esther , se faisaient lire les registres où étaient inscrits les noms de ceux de leurs sujets qui leur avaient témoigné du zèle, Mme de Guermantes consultait la liste des gens bien intentionnés, elle s’était dit de moi: «Un à qui nous demanderons de venir dîner.» Mais d’autres pensées l’avaient distraite

(De soins tumultueux un prince environné
Vers de nouveaux objets est sans cesse entraîné)

jusqu’au moment où elle m’avait aperçu seul comme Mardochée à la porte du palais; et ma vue ayant rafraîchi sa mémoire elle voulait, tel Assuérus, me combler de ses dons.

Le côté de Guermantes II

 

 

Perhaps now and then when, following the example of the Persian princes who, according to the Book of Esther, made their scribes read out to them the registers in which were enrolled the names of those of their subjects who had shewn zeal in their service, Mme. de Guermantes consulted her list of the well-disposed, she had said to herself, on coming to my name: “A man we must ask to dine some day.” But other thoughts had distracted her

(Beset by surging cares, a Prince’s mind
Towards fresh matters ever is inclined)

until the moment when she had caught sight of me sitting alone like Mordecai at the palace gate; and, the sight of me having refreshed her memory, sought, like Ahasuerus, to lavish her gifts upon me.

The Guermantes Way, II

Commenter cet article