Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

des gens agréables; pleasant people, nice people

Publié le 27 Juillet 2012 par laurence grenier

Hier soir j'ai pris un verre chez Roujoublan(http://www.facebook.com/#!/pages/Roujoublan/337243522958572) une cave à vins naturels à Sceaux, avec des gens très agréables, bien que ma définition ne soit pas la même que celle des Guermantes:

 

Et sans doute ne les eût-elle pas crus, si elle n’avait remarqué qu’ils ne pouvaient jamais arriver à me faire venir quand ils le voulaient, donc que je ne tenais pas au monde, ce qui semblait à la duchesse le signe qu’un étranger faisait partie des «gens agréables».

Le côté de Guermantes (II)

 

 

Last night I had a drink at Roujoulan, a natural wines cellar, with some very pleasant people, although my own definition of pleasant differs from the Guermantes' definition:

 

she might not have believed them if she had not at the same time observed that they could never manage to secure me when they wanted me, and therefore that I attached no importance to worldly things, which seemed to the Duchess a sign that the stranger was to be numbered among what she called ‘nice people.’

The Guermantes Way

 

Commenter cet article