Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

Bon profil, mauvais profil: good profile, bad profile

Publié le 8 Septembre 2012 par laurence grenier

Sur facebook ce matin: Quand on regarde quelqu'un, on n'en voit que la moitié"... Dernière phrase de "La discrète" avec Fabrice Luchini et Judith Henry, un film de Christian Vincent que je viens de revoir avec plaisir...

 

[Albertine endormie]

 Il n’y avait que quand elle était tout à fait sur le côté qu’on voyait un certain aspect de sa figure (si bonne et si belle de face) que je ne pouvais souffrir, crochu comme en certaines caricatures de Léonard, semblant révéler la méchanceté, l’âpreté au gain, la fourberie d’une espionne, dont la présence chez moi m’eût fait horreur et qui semblait démasquée par ces profils-là. Aussitôt je prenais la figure d’Albertine dans mes mains et je la replaçais de face.

 La prisonnière

  

 It was only when she was lying right on her side that one saw a certain aspect of her face (so good and handsome when one looked at it from in front) which I could not endure, hook-nosed as in some of Leonardo’s caricatures, seeming to indicate the shiftiness, the greed for profit, the cunning of a spy whose presence in my house would have filled me with horror and whom that profile seemed to unmask. At once I took Albertine’s face in my hands and altered its position.

The Captive

 

 

 

Commenter cet article