Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

COMBRAY, patrie de l'écrivain le plus confiné... se déconfine avec panache et en couleurs

Publié le 27 Juin 2020 par proust pour tous

Le clocher de Combray, vu par Leyla Guz, lors de notre rencontre entre proustiens de samedi dernier

Pendant les deux mois de confinement en France, beaucoup d'articles beaucoup de témoignages ont mis en avant un écrivain, le nôtre, Marcel Proust, patron du confinement à 2 égards, la façon dont il a écrit A la recherche du temps perdu, dans sa chambre, et la longueur de son livre, dont la lecture s'est imposée à tous ceux qui attendaient une période de leur vie propice à la lecture de fonds.

Et cet été, en hommage à cet écrivain, COMBRAY va être le siège d'une immense farandole faite de tous les masques enchaînés les uns aux autres, des masques de toutes les couleurs, certains avec des messages (indélébiles) et toutes les semaines on verra la chenille s'allonger, on mesurera sa taille et on l'annoncera: jour 0 = 20 cm, jour X = 3km etc... Et cette oeuvre éphémère partira de la MAISON DE TANTE LEONIE, (ouverte de 10 h 45 à 12h, et de 14 h 15 à 17 h30) amplifiant au cours des semaines l'hommage à Marcel Proust et à la littérature.

Du moins c'est mon projet, qui, en passant, rendra hommage à Christo, (et sa femme Jeanne-Claude) disparu cette année, qui avait entre autres emballé le Pont Neuf et le Reichtag. 

Je serai place de l'église ce vendredi 3 juillet, et samedi 4, à 10 h 30 et à 12 h 30. Apportez-moi les premiers masques, ou venez réciter par coeur. 

 

 

 

 

Commenter cet article