Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

ACTUALITE: il faut sauver le climat, et le ciel gris de Paris

Publié le 22 Septembre 2019 par proust pour tous in Actualités proustiennes- Proust news

Rue de Paris, temps de pluie, de Gustave Caillebotte

Lors de mon entretien avec Philippe Ridet, auteur d'un grand article sur les proustiens (dont il fait partie) pour le Monde Magazine, nous nous sommes lamentés du ciel bleu (un "azur sans tache" comme aurait dit Chateaubriand) qui nous écrasait en ce jour de la mi-septembre. "Ah ! les bons vieux jours parisiens moroses et gris, comme nous allons les regretter!". C'est pourquoi j'ai vu hier avec plaisir que des foules immenses, dans le monde entier, ont défilé pour réclamer cette chape de gris sur la capitale, qu'à l'époque nous nous permettions de critiquer. Un gris que l'on ressent si bien autour d'une tasse de thé:

 

Il y avait déjà bien des années que, de Combray, tout ce qui n'était pas le théâtre et la drame de mon coucher n'existait plus pour moi, quand un jour d'hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j'avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d'abord et, je ne sais pourquoi, me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d'une coquille de Saint-Jacques. Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d'un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j'avais laissé s'amollir un morceau de madeleine.  Du côté de chez Swann

 

 

Commenter cet article