Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

Broder sa vie, broder son oeuvre, de Proust aux Gilets Jaunes

Publié le 30 Décembre 2018 par proust pour tous

A Hmong story cloth at the Kansas Historical Society.CreditCreditKansas Historical Society

Broderie illustrant un article du New York Time signé Tammy Kim ("The Feminist Power of Embroidery") de ce dimanche 30 décembre 2018

J'ai toujours admiré la tapisserie de Bayeux, qui raconte la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant, et cet art fait d'une broderie simple m'a beaucoup touchée. 

C'est ainsi que j'imagine toute vie humaine, si humble soit-elle, illustrée en une série de tableaux la représentant. Et j'ai rêvé de La recherche, transformée en 7 tableaux par exemple (un par volume).

Mais c'est devant les gilets jaunes que mon amour de cet art populaire m'est revenu à l'esprit: pourquoi ne pas proposer à ces protestataires qui ont trouvé dans ce mouvement une façon de rencontrer des co-gilets souvent seuls et isolés comme eux-mêmes, une fois l'amour des pique-nique sur les rond-points émoussé, de poursuivre leurs rencontres, au chaud cette fois,  pour créer de ces simples et charmants tableaux de tissu racontant leur histoire, et qui pourraient faire l'objet d'expositions dans toute la France? 

C'est sur ces réflexions que je tombe sur le NYTimes: ai-je passé trop de temps en Amérique ? c'est souvent là que je trouve un écho à mes idées farfelues.

PS: pour illustrer Proust, un tissu, des fils plus précieux seraient mieux appropriés, comme dans ce délicat travail d'Armel Siret:

 

 

Broder sa vie, broder son oeuvre, de Proust aux Gilets Jaunes

 

Commenter cet article