Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

Le b a ba de la phrase longue (et de la courte aussi)

Publié le 19 Août 2018 par proust pour tous

 

Dany Laferrière: Autoportrait de Paris avec Chat

 

Je me propose, pour défendre la phrase longue, de l'aborder par tous ses éléments, et le premier élément d'une phrase c'est le mot, et le premier élément du mot c'est la lettre:

Voici donc un extrait du livre de Dany Laferrière: Autoportrait de Paris avec Chat un livre très décoratif et dont le texte est plus qu'intéressant, il est drôle, instructif, distrayant.... (Grasset 2018):

"La première fois que je les ai vues ailleurs que sur une page ou un tableau noir de ma première année d'école c'était sur le visage ridé de ma grand-mère. Je prenais plaisir à les observer en m'approchant au plus près de son visage. Ces petites rides en se croisant forment des lettres finement ciselées. Certaines en majuscule comme le Q ou le E, d'autres en minuscule comme le v, le x ou le t. Le W était rare, mais je l'ai repéré sur sa nuque. Jamais visage n'a été lu aussi attentivement."

 

Un autre visage de grand-mère lu attentivement par le narrateur: 

son beau visage aux joues brunes et sillonnées, devenues au retour de l'âge presque mauves comme les labours à l'automne, barrées, si elle sortait, par une voilette à demi relevée, et sur lesquelles, amené là par le froid ou quelque triste pensée, était toujours en train de sécher un pleur involontaire. Du côté de chez Swann

 

 

Pas de fautes sur les lettres

Pas de fautes sur les lettres

Commenter cet article