Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

DÉCODER LA VIE : CHAMPOLLION, MURAKAMI, PROUST

Publié le 17 Février 2018 par proust pour tous

- MOI: J'en suis au 3ème volume de 1Q84, je reconnais que je n'ai pas ressenti le même enthousiasme que toi, et je ne suis pas sûre que son auteur (Haruki Murakami) mérite le prix Nobel que tu lui souhaites: ce qui me dérange dans ce roman, c'est qu'on a tellement envie de connaitre la suite qu'on l'avale goulument sans prendre le temps de déguster des passages réellement littéraires, pressé que l'on est de découvrir l'intrigue. 

- JULES: tu as tort c'est un livre magnifique qui, comme tous les grands livres, parle des grands sujets de la vie et en particulier du temps. 

- MOI: oui mais c'est si étrange et fantastique que je n'arrive pas à en dégager les grandes leçons, comme j'ai pu le faire de la Recherche (pub: voir Les sept leçons de Marcel Proust)

- JULES: pourtant Murakami donne des clés imaginaires aux grandes énigmes à résoudre. Comme Champollion et la Pierre de Rosette, comme Proust, il trouve les codes. La vie est faite de hiéroglyphes et un grand livre, comme cette écriture comprise grace au travail acharné et génial d'un immense savant, aide à déchiffrer ces signes étranges.

- MOI: mais dis-dons, Jules, voilà que tu suis une des 7 leçons (leçon numéro 6, relier tout à tout), je t'en félicite, et pour te récompenser je vais te relire un passage de 1Q84

- JULES: Mouais....

- Merci. Mais pour le moment, je crois que je n'ai besoin de rien.

- Pas de livres, ou de vidéos, ce genre de choses?

- Et pourquoi pas À la recherche du temps perdu de Proust? demanda Tumaru. Si vous ne l'avez pas encore lu, ce serait l'occasion rêvée.

- Est-ce que vous l'avez lu, vous.

- Non. Je ne suis jamais allé en prison. Je n'ai jamais eu à rester caché longtemps. Quelqu'un a dit qu'en dehors ce genre de circonstances, il était difficile de lire ce roman dans son intégralité (pub: Proust pour tous).

Vous connaissez quelqu'un qui l'a fait?

- J'ai certes connu des gens qui sont restés longtemps en détention, mais ils n'étaient pas du style à s'intéresser à Proust.

- Eh bien, je vais essayer. Si vous arrivez à avoir ces livres, ajoutez-les à la prochaine livraison. 

- En fait, ils sont déjà prêts, répondit Tamaru.

1Q84 Haruki Murakami, trad Hélène Morita, éditions Belfond, vol 3 p. 39

Commenter cet article