Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

VIVRE EN MÉTAPHORES; en suivant les modes: VENT DEBOUT

Publié le 24 Octobre 2017 par proust pour tous

Dans la presse en ce moment tout le monde qui compte dans les médias est vent debout contre une chose ou une autre. Or je suis allergique à l'expression pour plusieurs raisons: d'abord elle est à la mode, secundo je déteste la voile, troisièmement je déteste les références sportives, quoique ce soit toujours mieux que "botter en touche". Enfin comme en ce moment souffle un vent tout court de féminisme je propose des métaphores inspirée du tricot ou du crochet du genre "il a sauté une maille" (sans sous-entendu d'harcèlement sexuel, juste du tricot)

Mais pour le vent, la Recherche en est pleine, sous forme de vent de zéphyr, de tempêtes 

Combien de vies de femmes, vies peu connues d'ailleurs (car chacun, selon son âge, a comme un monde différent, et la discrétion des vieillards empêche les jeunes gens de se faire une idée du passé et d'embrasser tout le cycle), ont été divisées ainsi en périodes contrastées, la dernière toute employée à reconquérir ce qui dans la deuxième avait été si gaiement jeté au vent. Jeté au vent de quelle manière ? Les jeunes gens se le figurent d'autant moins qu'ils ont sous les yeux une vieille et respectable marquise de Villeparisis et n'ont pas l'idée que la grave mémorialiste d'aujourd'hui, si digne sous sa perruque blanche, ait pu être jadis une gaie soupeuse qui fit peut-être alors les délices, mangea peut-être la fortune d'hommes couchés depuis dans la tombe Le côté de Guermantes

Commenter cet article