Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Faulkner, Proust, le cinéma, c'est compliqué; Faulkner, Proust, cinema, it is complicated

Publié le 28 Août 2017 par proust pour tous

Quand Jules ne peut me répondre à une question, personnelle ou qui est du ressort de ce qu'il appelle du "Mme Michu", une amie avec qui apparemment je m'entretiens souvent, il dit: "C'est compliqué". En cela il prouve que; 1/ il est du sexe masculin 2/ qu'il a compris que comme l'a écrit Deleuze dans Proust et les signes la complication est originelle, essentielle, et ce faisant effraie moins le sexe féminin qui me semble plus apte à capter, quel que soit son degré de savoir, les choses qui lui paraissent évidentes et n'ont de ce fait pas besoin d'explication.

Et quand je lis, enfin convaincue de son génie, du Faulkner (Absalon Absalon), je me fais dézinguer par mon fils américain et écrivain, qui aime par-dessus tout la littérature russe, mais aussi Proust:

"Faulkner, ce n'est pas complexe comme peut l'être un auteur européen, c'est cinématographique (le cinéma, là où le génie américain s'est imposé), et si en Amérique, au lycée, on l'encense, on le fait lire, c'est parce qu'il décrit si bien ce que c'était d'être noir ou blanc, dans le sud. c'est une prise de conscience politique. Faulkner décrit, avec talent, mais il est simple dans sa description de ce qui s'est passé, qu'il dévoile petit à petit."

Défendre Proust, c'est défendre la complication, ne pas la rechercher, mais la comprendre, la sentir, seul moyen de s'approcher de l'essence originelle. Les femmes seraient-elles donc mieux placées que les hommes pour la saisir? je demanderai à l'amie avec laquelle je discute si souvent....

 Quelques-uns voulaient que le roman fût une sorte de défilé cinématographique des choses. Cette conception était absurde. Rien ne s'éloigne plus de ce que nous avons perçu en réalité qu'une telle vue cinématographique. Le Temps retrouvé

 

When Jules has no answer to one of my questions, personal or of the Jane Doe's type, a friend with whom, apparently, i discuss a lot , he says "It is complicated ". And in so doing he proves 1. he is of masculin gender 2. he has understood as Deleuze wrote it in  Proust and the signs  lthat complication is original, essential, and then less frightening to a female who for me seems more apt at grasping, whatever her culture level, things that seem obvious to her and therefore don't need to be explained.

And when I finally read Faulkner's Absalom Absalom, convinced that it is genial, my American/writer son , who loves above all Russian literature, but Proust also :

"Faulkner, it is not complex as may be a European author,  is cinematographic (no wonder it is an American success story) and if in American high schools he si taught with so much emphasis it is because he describes so well what it was to be black or white in the South? It is a political awareness. 

To defend Proust, is to defend complication, not to look for it, but to understand and feel il, only way towards the original essence. Would n't women be in a better position to grasp it ? I  shall ask the dear female friend with whom I converse so often ....

 

 Some of them wanted the novel to be a sort of cinematographic procession. This conception was absurd. Nothing removes us further from the reality we perceive within ourselves than such a cinematographic vision. Time Regained 

 

 

 

Commenter cet article