Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

4 décembre: 4ème portrait de Proust; December 4, 4th Proust portrait

Publié le 4 Décembre 2016 par proust pour tous

Ce portrait de Proust, peint par Armel Siret, habitait à l'époque vers 2008 à Sceaux, dans la maison de mes parents. Ce jour-là il faisait très chaud et seul le portait semblait ne pas être incommodé par la canicule. 

Lors de mon déménagement, j'ai perdu le portrait, et la trace de mon amie, comme presque tout ce que j'ai jamais possédé, mais ça ne me gêne pas, me dépouiller au fur et à mesure que le temps passe m'est assez agréable, et puis, il me reste cette photo !.

– Je ne vous demande pas, monsieur, si un homme dans le mouvement comme vous, a vu, aux Mirlitons, le portrait de Machard qui fait courir tout Paris. Eh bien ! qu'en dites-vous ? Êtes-vous dans le camp de ceux qui approuvent ou dans le camp de ceux qui blâment ? Dans tous les salons on ne parle que du portrait de Machard ; on n'est pas chic, on n'est pas pur, on n'est pas dans le train, si on ne donne pas son opinion sur le portrait de Machard. Du côté de chez Swann

________________________________________________________________________

A demain au 88 bd St Germain à 18h et 20h30, DUETTO "live"

_________________________________________________________________________

Proust' portrait, by Armel Siret, was living at the time, around 2008, in Sceaux, and seemed alone not to be bothered by the heat.

When I moved out, I lost the portrait, but I kept the photograph!

“I needn’t ask you, M. Swann, whether a man so much in the movement as yourself has been to the Mirlitons, to see the portrait by Machard that the whole of Paris is running after. Well, and what do you think of it? Whose camp are you in, those who bless or those who curse? It’s the same in every house in Paris now, no one will speak of anything else but Machard’s portrait; you aren’t smart, you aren’t really cultured, you aren’t up-to-date unless you give an opinion on Machard’s portrait.” Swann's Way

Commenter cet article