Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

22 décembre, 22ème et dernier portrait de Marcel Proust: Proust c'est nous ! au café de la mairie

Publié le 23 Décembre 2016 par proust pour tous

 

Le petit clan entoure un véritable moule-à-marcel (Jean-Jacques Salgon), avant que nous diisions en choeur l'hymne composé par notre poétesse Viviane Gervais (à droite 1er rang sur la photo, bien moustachue);

                                                                                                                                                     

COMBRAY

(en hommage à Marcel Proust)

de Viviane Gervais

 

Des abeilles dansent

Ivres de parfums lourds,

Vols répétitifs, transes,

Dans la chaleur du jour.

 

Fouillis de pétales roses,

Des pivoines écloses.

Myosotis, iris bleus,

Copiant l’azur des cieux.

 

L’allée de graviers blancs

Contourne la pelouse

A la couleur de mousse,

Une table…. et un banc.

 

Chut ! tante Léonie repose

Derrière les persiennes closes.

 

Dans le cabinet sombre

Où se fondent les ombres,

L’élégante dame en rose

A su prendre la pose.

 

Dans le cadre, elle est belle,

La photo l’interpelle ;

Face à un tel sourire,

L’oncle Adolphe soupire !

 

Chut ! tante Léonie repose

Derrière les persiennes closes.

 

Dans l’antre aux carreaux bleus,

Où crépite un grand feu

Françoise mitonne un plat

A servir au repas.

 

Assis, dans le jardin,

A l’écart des gamins,

Profitant du silence,

L’enfant observe et pense.

 

Chut ! tante Léonie repose

Derrière les persiennes closes.

 

Commenter cet article