Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

21 décembre, 21 ème portrait de Proust, on y est presque: RV demain soir au café de la Mairie, pour le dernier portrait du calendrier de l'Avent

Publié le 21 Décembre 2016 par proust pour tous

Autocollant distribué par Patrice Louis, le fou de Proust  à photographier dans le monde entier.

 

 

Demain soir, jeudi 22 décembre 2016, dernier "Dînez avec Proust" de 2016. Dernier portrait de Marcel Proust, en attendant 2017. 

 

Il n'y aura pas de partition pour le Pr Cottard, car notre membre du clan le Pr Alain Prigent est en train de travailler: sur un COTTARD taillé sur mesure ! 

 

 

 

 

SWANN : Qu'est-ce que vous lisez, on peut regarder ? Tiens, du Bergotte ? Qui donc vous a indiqué ses ouvrages ?
MARCEL : mon camarade Bloch.
SWANN : Ah ! oui, ce garçon que j'ai vu une fois ici, qui ressemble tellement au portrait de Mahomet II par Bellini. Oh ! c'est frappant, il a les mêmes sourcils circonflexes, le même nez recourbé, les mêmes pommettes saillantes. Quand il aura une barbiche ce sera la même personne. En tout cas il a du goût, car Bergotte est un charmant esprit.  Je le connais beaucoup, si cela pouvait vous faire plaisir qu'il écrive un mot en tête de votre volume, je pourrais le lui demander.
MARCEL (qui avait une passion pour les comédiens) : Est-ce que vous pourriez me dire quel est l'acteur qu'il préfère ? 
SWANN : L'acteur, je ne sais pas. Mais je sais qu'il n'égale aucun artiste homme à la Berma qu'il met au-dessus de tout. L'avez-vous entendue ?
MARCEL : Non monsieur, mes parents ne me permettent pas d'aller au théâtre.
SWANN : C'est malheureux. Vous devriez leur demander. La Berma dans Phèdre, dans le Cid, ce n'est qu'une actrice si vous voulez, mais vous savez je ne crois pas beaucoup à la « hiérarchie ! » des arts…..Cela vous donnera une vision aussi noble que n'importe quel chef-d'œuvre, je ne sais pas moi... que – (il se met à rire) – les Reines de Chartres ! 
MARCEL : C’est comme ce que dit le docteur du Boulbon de Bergotte : « C'est un charmant esprit, si particulier, il a une façon à lui de dire les choses un peu cherchée, mais si agréable. On n'a pas besoin de voir la signature, on reconnaît tout de suite que c'est de lui. »                                  – Est-ce qu'il y a des ouvrages de Bergotte où il ait parlé de la Berma ?
SWANN : Je crois dans sa petite plaquette sur Racine, mais elle doit être épuisée. Il y a peut-être eu cependant une réimpression. Je m'informerai. Je peux d'ailleurs demander à Bergotte tout ce que vous voulez, il n'y a pas de semaine dans l'année où il ne dîne à la maison. C'est le grand ami de ma fille. Ils vont ensemble visiter les vieilles villes, les cathédrales, les châteaux.
(La tante Céline passe dans le jardin où Marcel lit sous son arbre.)
CÉLINE : Comment tu t'amuses encore à lire, ce n'est pourtant pas dimanche ! 

Du côté de chez Swann

Commenter cet article