Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Les vertus du tricot; Knitting benefits

Publié le 14 Août 2016 par proust pour tous

Photo NYTimes, Jane Brody et la couverture qu'elle a créée
Photo NYTimes, Jane Brody et la couverture qu'elle a créée

Encore un article extrêmement stimulant dans le NEW YORK TIMES The Health Benefits of Knitting. Un remède de grand-mère que connaissait déjà le Pr Cottard.

Mon exaltation était à son comble et soulevait tout ce qui m'entourait. J'étais attendri que les Verdurin nous eussent envoyé chercher à la gare. Je le dis à la princesse, qui parut trouver que j'exagérais beaucoup une si simple politesse. Je sais qu'elle avoua plus tard à Cottard qu'elle me trouvait bien enthousiaste ; il lui répondit que j'étais trop émotif et que j'aurais eu besoin de calmants et de faire du tricot. Je faisais remarquer à la princesse chaque arbre, chaque petite maison croulant sous ses roses, je lui faisais tout admirer, j'aurais voulu la serrer elle-même contre mon coeur. Sodome et Gomorrhe

An extremely inspiring article in the NEW YORK TIMES The Health Benefits of Knitting. A folk remedy that Pr Cottard knew.

I was now at the highest pitch of exaltation, which raised everything round about me accordingly. It melted my heart that the Verdurins should have sent to meet us at the station. I said as much to the Princess, who seemed to think that I was greatly exaggerating so simple an act of courtesy. I know that she admitted subsequently to Cottard that she found me very enthusiastic; he replied that I was too emotional, required sedatives and ought to take to knitting. I pointed out to the Princess every tree, every little house smothered in its mantle of roses, I made her admire everything, I would have liked to take her in my arms and press her to my heart. Cities of the Plain
Commenter cet article

Grillon 14/08/2016 21:37

Ha, c'est bien du Cottard que de conseiller du tricot ! Proust ne rate jamais une occasion de railler le corps médical. J'avais oublié ce détail, merci pour ce rappel, je tricote beaucoup moi-même et je ne sais pas si c'est un calmant !