Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Des proustiens à foison; Tons of Proustians

Publié le 24 Novembre 2015 par proust pour tous

Des proustiens à foison; Tons of Proustians

Cette semaine est bien remplie sur le front de la prousterie parisienne, et malgré l'annulation ce soir du concert: "L ’oreille de Proust : Duo à quatre mains d’Anne-Lise Gastaldi et David Saudubray", d'autres grand' messes sont données et j'ai assisté à l'une d'entre elles hier soir au Théâtre de Poche: "L'humour chez Proust", une conférence théâtralisée, ce qui ressemble à ce que je vais faire vendredi 27, à la mairie du 6ème: "Proust, Jules et moi", conférence tragi-comique. Quand une idée est dans l'air... J'avais donc peur que ce spectacle soit trop semblable au mien. Quelle bonne surprise: très différent et de grande qualité. C'est émoustillant la concurrence et j'espère que Marie-Laurence Tartas et moi-même ferons aussi bien qu'Anne Coutureau et Hippolyte Wouters.

Mon plaisir s'accrut encore quand je commençai à distinguer derrière ce rideau baissé des bruits confus comme on en entend sous la coquille d'un oeuf quand le poussin va sortir, qui bientôt grandirent, et tout à coup, de ce monde impénétrable à notre regard, mais qui nous voyait du sien, s'adressèrent indubitablement à nous sous la forme impérieuse de trois coups aussi émouvants que des signaux venus de la planète Mars. A l'ombre des jeunes filles en fleurs

Last night in Paris in a small theater : "Humour in Proust", a good show with Anne Coutureau et Hippolyte Wouters.

My pleasure increased further when I began to distinguish behind the said lowered curtain such confused rappings as one hears through the shell of an egg before the chicken emerges, sounds which speedily grew louder and suddenly, from that world which, impenetrable by our eyes, yet scrutinised us with its own, addressed themselves, and to us indubitably, in the imperious form of three consecutive hammer-blows as moving as any signals from the planet Mars. Within a Buddding Grove
Commenter cet article