Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Pour les proustiens, à Paris; for Proustians, a program in Paris

Publié le 6 Octobre 2015 par proust pour tous

Pour les proustiens, à Paris; for Proustians, a program in Paris

Jeudi 15 octobre, à 20h 30, à l'espace Brémontier, dans le 17ème. "Pour l'amour de Proust" de Jean-Claude Lamy: de Céleste Albaret à Françoise Sagan, qui elle-même a suscité une passion détaillée avec talent par Myriam Thibault, dans la collection Duetto (Nouvelles lectures).

J'ajoute qu'en novembre, dans la même collection Duetto, paraitra "Marcel Proust, Duetto, Laurence Grenier", c'est dire que la passion de la littérature, dans cette maison d'édition, on connaît!

Et où Françoise Sagan avait-elle trouvé son nom? Je vous le demande...

Tout en marchant à côté de moi, la duchesse de Guermantes laissait la lumière azurée de ses yeux flotter devant elle, mais dans le vague, afin d'éviter les gens avec qui elle ne tenait pas à entrer en relations, et dont elle devinait parfois, de loin, l'écueil menaçant. Nous avancions entre une double haie d'invités, lesquels, sachant qu'ils ne connaîtraient jamais « Oriane », voulaient au moins, comme une curiosité, la montrer à leur femme : « Ursule, vite, vite, venez voir Madame de Guermantes qui cause avec ce jeune homme. » Et on sentait qu'il ne s'en fallait pas de beaucoup pour qu'ils fussent montés sur des chaises, pour mieux voir, comme à la revue du 14 juillet ou au Grand Prix. Ce n'est pas que la duchesse de Guermantes eût un salon plus aristocratique que sa cousine. Chez la première fréquentaient des gens que la seconde n'eût jamais voulu inviter, surtout à cause de son mari. Jamais elle n'eût reçu Mme Alphonse de Rothschild, qui, intime amie de Mme de la Trémoïlle et de Mme de Sagan, comme Oriane elle-même, fréquentait beaucoup chez cette dernière. Sodome et Gomorrhe
Commenter cet article