Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Abeille, bourdon, miel, orchidée ; Bee, bumblebee, honey and orchid

Publié le 20 Août 2015 par proust pour tous

Fabrice Bernard apiculteur à Sceaux
Fabrice Bernard apiculteur à Sceaux

Fabrice, un apiculteur de Sceaux qui récolte du miel local (que l’on peut acheter dans la boutique Roujoublan, 10 rue des Ecoles, tenue par sa femme Jahida) était en train de remplir des pots avec le miel qu’il venait de récolter, pour une commande urgente de 100 Jahida, lui prêtant main forte, crut bien faire de mettre un carton vide devant sa vitrine, en attendant le ramassage des ordures. Malheur ! L’odeur de miel qui imprégnait ce déchet attira en un clin d’œil une foule d’abeilles affamées (en cette saison, plus de pollen, rien à butiner), venues de je ne sais où, et que notre couple d’amis eut bien du mal à neutraliser. Le soir même James à qui je racontai l’histoire nota : « C’est vrai que récemment j’ai remarqué le nombre grandissant de ces insectes bourdonnants sur mon verre lorsqu’il y reste un fond de breuvage sucré (si on peut dire) ». Je n’avais rien vu, rien entendu ! Mais tout de suite je pensai à la fécondation de l’orchidée par le bourdon, un cours magistral en botanique ou en entomologie comme j’aurais adoré en recevoir à la faculté de pharmacie de ma jeunesse.

je résolus de ne plus me déranger, de peur de manquer, si le miracle devait se produire, l’arrivée presque impossible à espérer (à travers tant d’obstacles, de distance, de risques contraires, de dangers) de l’insecte envoyé de si loin en ambassadeur à la vierge qui depuis longtemps prolongeait son attente. Je savais que cette attente n’était pas plus passive que chez la fleur mâle, dont les étamines s’étaient spontanément tournées pour que l’insecte pût plus facilement la recevoir ; de même la fleur femme qui était ici, si l’insecte venait, arquerait coquettement ses « styles » et pour être mieux pénétrée par lui ferait imperceptiblement, comme une jouvencelle hypocrite mais ardente, la moitié du chemin. Les lois du monde végétal sont gouvernées elles-mêmes par des lois de plus en plus hautes. Sodome et Gomorrhe

Fabrice, the Sceaux’s beeskeeper who collects local honey (that may be purchased in the Roujoublan store, 10 rue des Ecoles, managed by his wife Jahida) was filling jars with the newly harvested honey, to fulfill an urgent order of 100. Jahida, to help him, took the initiative of putting an empty box in front of her window, waiting for the trash to be picked up. Damn it ! the honey’ smell of that box attracted in one second a crowd of hungry bees (in this season, no more pollen, nothing to gather), coming from who knows where, and that our friends had a hard time neutralizing. The same evening James, as I was telling him this story, noted that he had recently noticed the growing number of these buzzing insects on his glass when it was almost emptied of sweet beverage (as it may be called ?). I had seen nothing, heard nothing! But I thought right away of the orchid’s fertilization by the bumble bee, a botany lesson I would have adored during my days at the pharmacy school.

I decided not to be let myself be disturbed again for fear of missing, should the miracle be fated to occur, the arrival, almost beyond the possibility of hope (across so many obstacles of distance, of adverse risks, of dangers), of the insect sent from so far away as ambassador to the virgin who had been waiting for so long. I knew that this expectancy was no more passive than in the male flower that stood here would coquettishly arch her “styles” if the insect came, and, to be more effectively penetrated by him, would imperceptibly advance, like a hypocritical but ardent damsel, to meet him half-way. The laws of the vegetable kingdom are themselves governed by increasingly higher laws. Cities of the Plain

Commenter cet article