Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Essence de musique; Music essence

Publié le 6 Septembre 2014 par proust pour tous

Essence de musique; Music essence


De l'essence de musique, voici que j'en ai trouvé, j'en ferai un marque-pages (série: "l'essence des choses"), ce qui m'amène à rappeler à tous ceux qui pourront y venir, que Les journées musicales Marcel Proust se tiendront à Cabourg, les 3,4 et 5 octobre prochains, voici le programme http://www.amisdevinteuil.fr/ On s'y verra?

Mais à un moment donné, sans pouvoir nettement distinguer un contour, donner un nom à ce qui lui plaisait, charmé tout d'un coup, il avait cherché à recueillir la phrase ou l'harmonie – il ne savait lui-même – qui passait et qui lui avait ouvert plus largement l'âme, comme certaines odeurs de roses circulant dans l'air humide du soir ont la propriété de dilater nos narines. Peut-être est-ce parce qu'il ne savait pas la musique qu'il avait pu éprouver une impression aussi confuse, une de ces impressions qui sont peut-être pourtant les seules purement musicales, inétendues, entièrement originales, irréductibles à tout autre ordre d'impressions. Du côté de chez Swann

The essence of music is what I have found; I'll use it to make a bookmark (in a proustian series named "the essence of things"); that leads me to reminding you or the Journées Musicales Marcel Proust programmed in Cabourg on October 3, 4, 5. We could meet there.

But at a given moment, without being able to distinguish any clear outline, or to give a name to what was pleasing him, suddenly enraptured, he had tried to collect, to treasure in his memory the phrase or harmony — he knew not which — that had just been played, and had opened and expanded his soul, just as the fragrance of certain roses, wafted upon the moist air of evening, has the power of dilating our nostrils. Perhaps it was owing to his own ignorance of music that he had been able to receive so confused an impression, one of those that are, notwithstanding, our only purely musical impressions, limited in their extent, entirely original, and irreducible into any other kind. Swann's Way
Commenter cet article