Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

Pour la fête des mères; for Mother's day

Publié le 23 Mai 2014 par proust pour tous

Pour la fête des mères; for Mother's day

Eugène Boudin: la piazzetta vue du Grand Canal

J'ai lu que le personnage mentionné le plus souvent dans "la recherche", c'est la mère du narrateur.

[à Venise ) J'en dirai autant de celle de notre hôtel devant les balustres de laquelle ma mère m'attendait en regardant le canal avec une patience qu'elle n'eût pas montrée autrefois à Combray, en ce temps où, mettant en moi des espérances qui depuis n'avaient pas été réalisées, elle ne voulait pas me laisser voir combien elle m'aimait. Maintenant elle sentait bien que sa froideur apparente n'eût plus rien changé, et la tendresse qu'elle me prodiguait était comme ces aliments défendus qu'on ne refuse plus aux malades quand il est assuré qu'ils ne peuvent guérir. Albertine disparue

I have read somewhere that the character mentioned the most in "the Search" is the narrator's mother.

[in Venice) Of this sort was the window in our hotel behind the pillars of which my mother sat waiting for me, gazing at the Canal with a patience which she would not have displayed in the old days at Combray, at that time when, reposing in myself hopes which had never been realised, she was unwilling to let me see how much she loved me. Nowadays she was well aware that an apparent coldness on her part would alter nothing, and the affection that she lavished upon me was like those forbidden foods which are no longer withheld from invalids, when it is certain that they are past recovery. The Fugitive
Commenter cet article