Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

"La mort est une illusion"; "Death is an Illusion"

Publié le 16 Mai 2014 par proust pour tous

"La mort est une illusion"; "Death is an Illusion"

Ce matin, envoyé par un de mes amis FB, un article très intéressant "La mort est une illusion" d'Arnaud Lefebvre où l'illusion du temps décrite par Einstein est évoquée.

N'avais-je pas vu souvent en une nuit, en une minute d'une nuit, des temps bien lointains, relégués à ces distances énormes où nous ne pouvons presque plus rien distinguer des sentiments que nous y éprouvions, fondre à toute vitesse sur nous, nous aveuglant de leur clarté, comme s'ils avaient été des avions géants au lieu des pâles étoiles que nous croyions, nous faire ravoir tout ce qu'ils avaient contenu pour nous, nous donner l'émotion, le choc, la clarté de leur voisinage immédiat, qui ont repris une fois qu'on est réveillé la distance qu'ils avaient miraculeusement franchie, jusqu'à nous faire croire, à tort d'ailleurs, qu'ils étaient un des modes pour retrouver le Temps perdu ? Je m'étais rendu compte que seule la perception grossière et erronée place tout dans l'objet, quand tout est dans l'esprit ; j'avais perdu ma grand'mère en réalité bien des mois après l'avoir perdue en fait, j'avais vu les personnes varier d'aspect selon l'idée que moi ou d'autres s'en faisaient, une seule être plusieurs selon les personnes qui la voyaient (tels les divers Swann du début de cet ouvrage, suivant ceux qui le rencontraient ; la princesse de Luxembourg, suivant qu'elle était vue par le premier président ou par moi), même pour une seule au cours des années (les variations du nom de Guermantes, et les divers Swann pour moi). J'avais vu l'amour placer dans une personne ce qui n'est que dans la personne qui aime. Le Temps Retrouvé

_.____________________________________________________________________

Ce dimanche 18 mai à 16h, rendez-vous sous mon arbre au Parc de Sceaux, je raconterai ma journée des aubépines à Illiers Combray.

_____________________________________________________________________

This morning a FB friend sent me a very interesting article "La mort est une illusion" by Arnaud Lefebvre where Einstein is quoted about the illusion of time.

Well, perhaps it was also because of the extraordinary tricks dreams play with time! that they fascinated me so much. Had I not in a single night, in one minute of a night, seen days of long ago which had been relegated to those great distances where we can distinguish hardly any of the sentiments we then felt, melt suddenly upon me, blinding me with their brightness as though they were giant aeroplanes instead of the pale stars we believed, making me see again all they had once held for me, giving me back the emotion, the shock, the vividness of their immediate nearness, then recede, when I woke, to the distance they had miraculously traversed, so that one believes, mistakenly however, that they are one of the means of recovering lost Time. I had realised that only grossly erroneous observation places everything in the object while everything is in the mind; I had lost my grandmother in reality many months after I had lost her in fact, I had seen the aspect of people vary according to the idea that I or others formed of them, a single person become many according to the number of people who saw him (the various Swanns at the beginning of this work according to who met him; the Princesse de Luxembourg according to whether she was seen by the first President or by me) even according to a single person over many years (the variations of Guermantes and Swann in my own experience). I had seen love endow another with that which is only in the one who loves. Time Tegained
Commenter cet article

Le maire 16/05/2014 23:18

Bonjour Zizi
Merci pour l'invit mais ne serai pas là !
Bises à toi et à Jaida.

"Le maire" !