Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Voilà ! un mot trop utilisé

Publié le 1 Février 2014 par proust pour tous

Voilà ! un mot trop utilisé

Le jardin des délices de Jérôme Bosch

Je suis très sensible aux tics de langage (d'après Jules j'en ai un: "intéressant" surtout appliqué à la conversation qui devient "conversation intéressante", mon dada, nourri par ma passion pour l'œuvre de Proust). En ce moment j'entends partout et tout le temps "Voilà", j'en suis même victime et il m'arrive de dire: "juste une conversation intéressante, voilà!" que j'essaie de neutraliser en le remplaçant par "voili" mais je sens que personne n'est dupe. Il y a quelques années, en Amérique, j'avais une amie française très distinguée qui n'aimait pas que je dise trop souvent "merde", que j'avais essayé de remplacer non pas par "mercredi" ou "zut" trop désuets. malheureusement la seule expression qui s'était greffée à cette place c'était, je ne sais pourquoi "chiasse": j'ai dû récupérer "merde", trop contente d'avoir pu échapper à sa version quasi médicale..

Dans La Recherche, porté à mon attention par mon père qui me disait: tu dois lire Proust, il n'y a pas de répétitions, c'est incroyable. En fait en le lisant le mot qui pour moi apparaissait le plus fréquemment (en excluant toutes les conjonctions... et les: duc, baron... ) c'était "délicieux". Eh bien je m'étais trompée, j'aurais dû reconnaître "femme" et "plaisir"
Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Du côté de chez Swann
Commenter cet article

Hélène 01/02/2014 11:43

Joli !

Hélène 01/02/2014 14:39

Madame aime les gros mots?

Patrice Louis 01/02/2014 10:37

Bien "intéressant" !
Selon mes propres calculs, "plaisir" se présente 1 098 fois ; "ami" et dérivés, 1 529 ; "amour", "aimer" et dérivés, 1 108 ; "temps", 1 653 ; "soir", 1 147 ; "jour", 2 548 ; "vie/vivre", 1 400 ; "mort/mourir", 1 050...

patrice louis 01/02/2014 15:42

en fait c'est moi, je ne sais pas bien me servir de mon blog... Laurence

patrice louis 01/02/2014 15:41

y aurait-il un autre fou de Proust? http://lefoudeproust.fr/

Patrice Louis 01/02/2014 14:46

Bizarre : je n'ai pas écrit le commentaire sur les "proustiens compétents" qui m'est attribué.

patrice louis 01/02/2014 14:39

Heureusement qu'il y a des proustiens compétents, qui ne travaillent pas qu' "au pif" !