Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Vive la pharmacie

Publié le 15 Décembre 2013 par proust pour tous

Vive la pharmacie

Je viens de faire une "communication" d'une dizaine de minutes devant les membres de la Société d'Histoire de la Pharmacie, en l'honneur du centenaire de Swann (publié le 14 novembre 1913). Les visages de la quarantaine de personnes présentes étaient fermés durant ma petite conférence, sauf celui de Monique qui me soutenait, m'encourageait de son sourire qui semblait me dire comme Mme Verdurin écoutant la sonate de Vinteuil de "ne pas ménager ses nerfs, qu'elle ne flancherait pas à l'andante, qu'elle ne crierait pas à l'allegro." et quelques rares proustiens (dont Joël, un pharmacien hospitalier qui garde "Le Temps retrouvé" sur sa table de chevet), qui buvaient du petit lait quand je citai Cottard dans Sodome et Gomorrhe:

COTTARD: On voit bien que vous n’avez pas comme moi administré jusqu’à deux grammes de trional sans arriver à provoquer la somnescence. M. DE CAMBREMER (en riant d’un air avantageux): En effet, en effet, je n’ai jamais pris de trional, ni aucune de ces drogues qui bientôt ne font plus d’effet mais vous détraquent l’estomac. Quand on a chassé toute la nuit comme moi dans la forêt de Chantepie, je vous assure qu’on n’a pas besoin de trional pour dormir. COTTARD: Ce sont les ignorants qui disent cela. Le trional relève parfois d’une façon remarquable le tonus nerveux. Vous parlez de trional, savez-vous seulement ce que c’est ? M. DE CAMBREMER: Mais...j’ai entendu dire que c’est un médicament pour dormir. COTTARD: Vous ne répondez pas à ma question. Je ne vous demande pas si ça fait dormir ou non, mais ce que c’est. Pouvez-vous me dire ce qu’il contient de parties d’amyle et d’éthyle ? M. DE CAMBREMER (embarrassé): Non. Je préfère un bon verre de fine ou même de porto 345. COTTARD: Qui sont dix fois plus toxiques!
Commenter cet article