Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu"

Un ennui ne vient jamais seul; troubles never come unaccompanied

Publié le 5 Décembre 2013 par proust pour tous

Un ennui ne vient jamais seul; troubles never come unaccompanied

J'ai des ennuis d'argent, et en attendant le succès de mes livres, conférences, madeleines... je jongle entre mes comptes. C'est ainsi que me trouvant à la poste de Sceaux, pour envoyer un bouquin en Angleterre, ayant fait une queue interminable, due à la lenteur des usagers des machines d'affranchissement, ce qui m'avait fait supposer que ces machines devaient être en panne, un homme jeune, que je pris pour le réparateur, me montra comment aller récupérer mon reçu après que j'eusse payé avec ma carte de crédit professionnelle. Je n'ose donner les détails, car je me suis fait avoir comme une petite vieille que je ne pensais pas être déjà. En un mot, je me suis fait voler ma carte.

Il y a des moments de la vie où une sorte de beauté naît de la multiplicité des ennuis qui nous assaillent, entrecroisés comme des leitmotivs wagnériens, de la notion aussi, émergente alors, que les événements ne sont pas situés dans l'ensemble des reflets peints dans le pauvre petit miroir que porte devant elle l'intelligence et qu'elle appelle l'avenir, qu'ils sont en dehors et surgissent aussi brusquement que quelqu'un qui vient constater un flagrant délit. Déjà, laissé à lui-même, un événement se modifie, soit que l'échec nous l'amplifie ou que la satisfaction le réduise. Mais il est rarement seul. Albertine disparue

I have money problems, and waiting for the successes of my books, lectures, madeleines, whatever, I juggle between my bank accounts, credit cards and so on. It is then that I was in a line, at the Sceaux post office, to stamp a mail with a machine. the wait was long and I thought the machines dysfunctionnal. After having introduced my professional credit card in the slot,typed the code, a man, whom I assumed was there to fix the machine, helped me to get a receipt. In short he stole my card, and i realized that he had screwed me as if I were an old lady, when I did not think of myself as already one.

There are moments in life when a sort of beauty is created by the multiplicity of the troubles that assail us, intertwined like Wagnerian leitmotiv, from the idea also, which then emerges, that events are not situated in the content of the reflexions portrayed in the wretched little mirror which the mind holds in front of it and which is called the future, that they are somewhere outside, and spring up as suddenly as a person who comes to accuse us of a crime. Even when left to itself, an event becomes modified, whether frustration amplifies it for us or satisfaction reduces it. But it is rarely unaccompanied. The Fugitive
Commenter cet article