Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog proustpourtous

Les réflexions d'une proustienne sur sa vie, et en quoi elle lui rappelle dans des épisodes du quotidien des passages de "A la recherche du temps perdu", en Français et en Anglais

Un arbre américain; an American tree

Publié le 4 Novembre 2013 par proust pour tous

Un arbre américain; an American tree

Sous mon arbre, Art Institute Chicago, un endroit peu typique pour déclamer Proust, après une présentation très appréciée devant les responsables d'Alliances françaises, et Jules derrière l'objectif.

Grâce à l'art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et autant qu'il y a d'artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition, plus différents les uns des autres que ceux qui roulent dans l'infini et, bien des siècles après qu'est été éteint le foyer dont il émanait, qu'il s'appelât Rembrandt ou Ver Meer, nous envoient encore leur rayon spécial. Le Temps retrouvé

Under my tree, this time in the Art Institute of Chicago, where Jules took that picture, after a well received presentation of my proustian activities and the project to do a all American tour for Proust.

Thanks to art, instead of seing one world only, our own, we see that world multiply itself and we have at our disposal as many worlds as there are original artists, worlds more different one from the other than those which revolve in infinite space, worlds which, centuries after the extinction of the fire from which their light first emanated, wheteher it is called Rembrandt or Vermeer, send us still each one its special radiance. Time Regained
Commenter cet article

zaza 05/11/2013 16:43

Chère Laurence, un pronom manque et la phrase est "bancale". Et s'il y a plusieurs phrases "bancales" dans la recherche, ce n'est pas le cas de celle-ci : il faut lire " ...dans l'infini et qui, bien des siècles..."

Bravo pour le succès de ta conférence aux US !
Bientôt la Chine ? Les missionnaires ne craignaient pas d'aller y porter la bonne parole.